L’action sociale constitue l’essentiel du budget du Conseil Général, et sa progression n’a cessé d’augmenter, au moyen d’une réglementation particulièrement complexe qui favorise abus et délits. La crise, souvent évoquée pour justifier ces budgets, constitue-t-elle pour autant une raison légitime pour fermer les yeux ? La fraude délibérée, le cumul abusif de prestations, ou encore [...]