L’héliport de Paris-Issy-les Moulineaux connait chaque année un trafic record. Aux beaux jours, près de 100 appareils décollent ou atterrissent quotidiennement sur le site, au grand dam des riverains.

Certains élus sont d’accord: l’héliport de Paris devrait revenir à sa vocation dédiée aux seuls vols en urgence, (incendie, secours, sécurité), qui, en réalité,… ne représentent que 20 % des mouvements annuels.

Le maire Philippe Goujon, et le député Jean-François Lamour, élus UMP du XVème arrondissement, vont plus loin: « Nous allons demander au ministre des Transports, la fermeture de l’héliport de Paris », « Les nuisances sonores insupportables que subissent les milliers de riverains du site ne peuvent plus durer. Cet héliport n’a plus sa place en centre-ville. », a ainsi affirmé l’ancien ministre des Sports, sans que ces paroles soient suivies d’effet !

Au delà de l’impact aux seuls riverains de l’héliport, c’est quelque 300 000 habitants qui sont concernés par ces nuisances, dont ceux de Ville d’Avray, Marnes la Coquette, Vaucresson… ), d’autant que les altitudes plancher comme les plans de vol sont loin d’être toujours respectés .

Votez pour un candidat qui se mobilisera pour obtenir satisfaction auprès de la DGAC (Direction générale de l’aviation civile) afin de relever les altitudes plancher des vols et redéployer l’activité de l’héliport de Paris vers d’autres sites franciliens.