« En 2012 les gens raisonnables iront voter », dixit Nicolas Sarkozy. Expression du mépris souverain du premier personnage de l’Etat envers des électeurs qui affichent comme ils le peuvent leur scepticisme à l’égard des candidats qui ne tiennent pas leurs promesses et aux discours lénifiants. Difficile d’échapper aux réflexions dans ce sens lors de notre présence [...]