canton de Chaville

« En 2012 les gens raisonnables iront voter », dixit Nicolas Sarkozy. Expression du mépris souverain du premier personnage de l’Etat envers des électeurs qui affichent comme ils le peuvent leur scepticisme à l’égard des candidats qui ne tiennent pas leurs promesses et aux discours lénifiants.
Difficile d’échapper aux réflexions dans ce sens lors de notre présence sur les marchés, tant le rejet de nos élus entraine, malheureusement, celui de tous les candidats sans distinction.
Le grand parti gagnant est donc celui des abstentionnistes (55% des inscrits) !
Comment ne pas se poser la question de la légitimité d’élus ainsi désignés par moins d’un électeur sur deux ?
Le deuxième enseignement de ces cantonales est le recul de l’UMP (20,24% des votants), augmenté du vote sanction en faveur du Front national (11,73%), et le succès de la gauche (35,75%) .
Le département des Hauts de Seine s’inscrit dans le sens général :
La majorité départementale reprend Châtenay-Malabry à la gauche mais perd deux cantons : Asnières-Nord et Courbevoie -Sud.  Le département des Hauts de Seine est ainsi le seul département d’Ile de France où les socialistes ont fait progresser la gauche au Conseil général.
Saluons la réélection de Patrick Devedjian. Celle-ci l’encouragera peut-être a reprendre sa croisade pour « nettoyer les écuries d’Augias » et « lutter contre la corruption », déclarations qui, à l’époque, ont provoqué chez les élus de la majorité du Conseil général un silence …. assourdissant.
Félicitations à jean-Christophe Fromantin, candidat indépendant de droite, élu dans le canton de Neuilly nord avec 70,24% des voix contre la candidate Ump !
Sans doute faut-il voir aussi le refus de la gouvernance du département dans le rejet de Isabelle Balkany à Levallois, face à Arnaud de Courson, autre candidat indépendant de droite.

Signe d’un renouveau sans précédent, les candidats de droite indépendants également élus contre des candidats ump à Sceaux (Jean-Jacques Campan) et Rueil-Malmaison (Jean-Claude Caron), marquent le désaveu de la politique de la majorité départementale.

Dans un autre genre, Nadine Garcia, candidate communiste dans le canton de Nanterre sud-est, a été élue avec … 100% des voix !
Le Front national était au deuxième tour dans trois cantons : Gennevilliers, Nanterre sud-ouest et Saint-cloud.

Les résultats du canton de Chaville sont les suivants :
Christiane Barody-Weiss, conseillère générale sortante (UMP-NC-PR) est élue avec 58,14% des voix, contre 41,86% pour Catherine Lime-Biffe (PS).
Plus de 58% des inscrits n’ont pas voté.
6% des votants ont voté blanc, acte explicite du refus du programme des partis dits « de gouvernement » !
le score de la conseillère générale a été écrasant à Marnes la Coquette, mais très minoritaire dans la ville de Chaville, signe du retournement de son électorat préfigurant des perspectives nouvelles pour les prochaines municipales.