« ambiance pesante » mercredi après-midi selon un témoin, lors de la réunion d’investiture à la présidence du Conseil général par les élus UMP. Il est vrai qu’elle faisait suite à une réunion le lundi précédant d’une quinzaine de conseillers qui avaient validé la candidature de AB Boulanger contre Devedjian.
C’était juste avant la déclaration de Jean Sarkozy et Patrick Devedjian au sortir de l’Elysée qui annonçaient leur réconciliation.
C’est donc « ce qui s’appelle un vote par acclamation », comme l’a déclaré ironiquement François Kosciusko-Morizet, pendant lequel « il n’aurait pas fallu craquer une allumette » auquel ont procédé les conseillers pour auto-proclamer le seul candidat en lice.
Les autres (candidats), ont reçu leur lot de consolation sous forme de vice-présidence à T. Solère, P. Pemezec, AB Boulanger.
Christiane Barody-Weiss est élue cinquième vice-présidente en charge des affaires scolaires, en remplacement de Isabelle Balkany.
François Kosciusko-Morizet est élu huitième Vice-président.

De leur côté JC Fromantin, A. de Courson et JC Caron, élus de droite contre des candidats UMP avaient annoncés leur intention de créer un groupe indépendant.
Message reçu cinq sur cinq par Devedjian qui a proposé une modification du règlement afin que un groupe ne puisse se constituer qu’à partir de … 5 élus !
l ’élection officielle s’ est déroulée ce jeudi matin sans surprise.